Photos de 2021

L’année 2021 s’est écoulé sans que je fasse d’article donc, je m’y met et voici simplement les photos de l’année.

Il y a les photos « au fil de l’eau » lors de mes sorties photo près de chez moi que ce soit en Dordogne ou à Toulouse et puis, il y a les photos lors de sorties « montagne » ou autres et, avec ma pré-retraite mi juin, cette année a été riche en sorties même si celles-ci n’ont pas été toujours fructueuses…

Les photos prises lors des sorties :

Fin mai, petite visite au fiston à Lyon et sortie sur le lac de la forestière à Miribel pour essayer de voir des castors. Pas vu de castor mais une surprise: des guêpiers. Les photos sont prises d’un peu loin avec une qualité moyenne… mais je sais où les retrouver !

En juin, escapade dans la vallée d’Orlu avec la marche au lac d’Embeys que je n’ai pas vu tellement le brouillard était dense puis marche dans la vallée de Savignac et nuit dans le refuge non gardé du Prat Redoun. Avec un détour par la falaise du Quié de Sinsat, où nichent beaucoup de rapaces dont des Gypaètes barbus. Le premier matin, photo des isards en train de sauter une rivière, puis moins de chance.

Fin Septembre, belle expédition en moto avec Bruno à la sierra de Boumort, riche (d’après internet) en Cervidés et vautours – un des rares lieu où nichent les 4 espèces de vautours. On a vu des vautours, même des gypaétes barbus, et un aigle mais aucun cerf (on en a entendu 2 ou 3 bramer) et aucune biche (plus surprenant !). De très beaux paysage façon grand canyon.

Fin Octobre, un WE à Cauteret toujours en quête d’une photo de Bouquetin avec détour à l’aller comme au retour à la falaise du Pibeste pour les vautours fauves, voire les mouflons. De belles marches (lac de l’Ilheou et lac d’Embarrat), quelques vautours de loin, et quelques Isard le soir dans la vallée du Marcadeau près du pont d’espagne pendant que je montais la tente juste avant la nuit. Pas de jolie photos hors les paysages.

J’ai essayer « le Brame » dans la forêt domaniale de la Grésigne: la forêt est riche en cervidé mais pour le brame, la chasse au cerf est ouverte le matin et le soir du 15 Sept au 15 Oct. J’ai entendu les brames suivi de coup de carabines et ça, jusqu’à la nuit noire. Si on rajoute les battues de Sept à Février le Mercredi et le Dimanche, on pourrait croire que l’ONF qui gère cette forêt a un contrat avec les hôpitaux ou les cimetières.

A voir en plein écran (cliquer sur le petit carré en haut à droite)

Massif du Pibeste - Mouflons
MIRIBEL Lac de la forestière
La bonne surprise, les guépiers.
Vallée d'Orlu
Vipère dans la vallée de Savignac
Circaète Jean-le-Blanc avec un serpent
Falaise du Quié

Photo pas très belle mais mon premier Circaete

Sierra de Boumort Espagne
Un aigle royal, royal !
Aigle contre faucon (pélerin ?)
Cauteret - lac d'Ilhéou
Cauteret - Vallée du Marcadeau - Isards
Lac d'Embarrat
Falaise du Pibeste : Vautours fauves
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Slider

Les photos au « fil de l’eau »

Les photos qui sortent un peu de l’ordinaire (oiseaux et chevreuil):

Un ami qui avait une nichée de moyen duc dans son jardin: sur les 2 juvéniles, j’ai pu en photographier 1 qui est resté immobile une partie de la soirée. J’au vu le second lorsqu’il n’y avait plus assez de lumière.

Sur l’étang de Mioudre, les nénuphars ont été habités cet été (en fait, il faut observer les habitant à la jumelle car leur taille est vraiment petite).

Ensuite, la « routine » avec les passereaux, les chevreuil, les rapaces.

Sur une année, malgré mes nombreuses sorties à l’aube et au crépuscule, pas de sanglier, ni de renard à mon grand regrets.

A voir en plein écran (cliquer sur le petit carré en haut à droite)

2 photos prises par un piege photos -
Blaireaux et renards sont bien présents
On peut rencontrer de drôles d'oiseaux ...
Moyen duc juvénile - Merci Ernesto
Couleuvres à collier (très jeunes)
cétoine dorée (Cetonia aurata) ou « hanneton des roses »
La buse cherche à piquer le poisson du héron
Maigre souvenir du brame forêt de la gresigne : les yeux des biches sur le chemin du retour qui renvoient la lumière de ma frontale.
Le bouquetin est revenu en décembre mais son intérêt s'est déplacé des brebis vers les chêvres
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Slider

Pub : Pas de pub mais une « désintox »

Pour le réchauffement climatique, une décroissance semble nécessaire et aujourd’hui, aucune volonté politique ne va dans ce sens là. Un frein réel à la décroissance est le déficit du budget national puisque pour clore le budget, on a besoin d’emprunter et les financiers ne prêtent que s’ils ont espoir d’être remboursés. Un pays comme la France, les USA, l’Italie qui a un déficit récurrent important ne peut rembourser ses prêts qu’avec d’autres prêts plus importants (Dans les 20 dernières années, on n’a jamais réduit la dette et les discussions sur le remboursement sont inutile: on ne remboursera qu’avec d’autres prêts). Les financiers sont conscient de cette course folle et d’une fin probable par une crise mais cette fin n’est pas pour demain, tant qu’il y a de la croissance – et pas d’inflation – .

Donc le déficit oblige à la croissance, nous rends dépendent des financiers et engendre une charge avec les intérêts à payer (2019 : 39 milliards d’Euros)

Mais quel est le déficit de la France ??

Là est l’anguille sous roche et voici la « désintox ». Beaucoup répondront que le déficit est de 3, 4 ou 5 % car c’est ce qui est dit à la radio avec le fameux critère de 3% de l’Europe. Mais ce que je viens d’écrire est faux, il faut préciser 3%, 4 ou 5 % du PIB (Critère européen 3% du PIB). Que vient faire le PIB quand on parle du budget de la France ? le PIB vient cacher la réalité du budget de la france !

Le Budget 2019 (avant le COVID, quand tout allait bien ! source internet site gouvernementaux):

Sur un budget de 338 milliards d’Euros, les recettes sont de 229 et le trou à combler avec un emprunt est de 108 Milliard (sur d’autres sources, j’ai trouvé un emprunt de 100 Milliards).

Le déficit est donc de 30% – (A garder en mémoire 100 milliard de déficit pour un budget d’un peu plus de 300 milliard en 2019, et un PIB approchant 2500 Milliards – pré Covid)

Le PIB (la valeur de tout ce qui a été produit en France en 2019) était de 2437 Milliards, soit 7,2 fois plus grand que le budget de la france et permet de dire que le déficit n’est que de 4,1% du PIB (PIB qui n’a rien à voir avec le budget de l’état).

Les intérêts de la dettes que l’on paie chaque année sont passés de 39 milliards en 2019 à 34 milliards en 2020 car les taux d’intérêts ont baissés significativement et notre président compte bien en profiter pour se libérer du critère des 3% du PIB – qui sont en fait 22 % de déficit !! .

Si ce n’est pas demain, mais dans 10, 15ans, les Taux remonteront, Chirac, Sarkozi, Hollande, Macrons ne seront plus président mais une crise type Grèce est possible.

((Des solutions pour retrouver l’équilibre ? supprimer des défiscalisations (= faire payer des impôts aux riches), lutter contre les fraudes (fiscales first, scociales,….), faire des économies (Diminutions du nombres de sénateurs, députés, alléger l’administration des départements et des régions, supprimer ou alléger le CICE qui est maintenant devenu une diminution des charges patronales et représente plus de 20 milliards).))