La « Quarantaine » de 2020

Voici une quarantaine de photos prises en 2020. Pas d’oiseaux qui ont déjà fait l’objet de l’article précédent mais plutôt des mammifères:

Je voulais des photos de blaireaux, de renardeaux et de faons. Malgré des affuts le matin et en soirée, pas une photo de blaireau. Pour les renardeaux, l’affut et la surveillance de 2 creuses n’ont rien donné mais j’ai quand même pris 2 renards. Pour les faons, j’en ai vu de très petits mais ils se sont cachés dans l’herbe et impossible de les retrouver sans trépigner tout le champ !

J’en ai pris un peu plus grands et j’ai pu surveiller un gîte avec la mère et le faon.

Début Octobre, brame « chez Bibi », près de Sengouagnet: les biches étaient au RDV. Il a fallu chercher pour trouver un beau cerf. Ce cerf était serviable et a posé gentiment.

J’ai vu et pris ma première vipère dans les Pyrénées lors d’une marche: elle nous a nonchalamment coupé le sentier et s’est éloignée lentement.

L’année s’est fini par un bouquetin: Après les avoir cherchés sans succès par 4 fois dans les Pyrénées (2 fois en Ariège, 2 fois à Cauterets, lieux de ré-introduction), j’en ai pris un en … Dordogne, oui, en liberté en Dordogne échappé surement d’un Zoo ou d’un cirque. Son beau bouc est différent des photos des bouquetins Alpins où Ibériques. Son origine reste inconnue.

previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Slider

Minute Pub  (La pub qui contrebalance l’autre pub qui fait « dé-pense r »)

Vous en avez rêvé et vote rêve va se réaliser :

vous allez acheter un bel SUV

.

C’est vrai , un SUV c’est tellement bien !

Mais ….. il y aurait un Mais ?

Non, pas un « mais », autant de mais que de fleurs en Mai :

D’abord, nous sommes tous influençable, et la pub nous influence : c’est bien pour ça que les constructeurs dépensent  environ 1/5 du prix de la voiture  en publicité en moyenne.

Mais le SUV est un peu différent  et il englouti la moitié des budgets publicitaires des constructeurs français  pour 36% des vente (Total pub voiture en France : plus de 3 milliards par an). Pourquoi autant de pub sur le SUV ? Par rapport aux citadines à faible marge, le SUV est la poule aux œufs d’or avec  une belle marge (On met des grosses roues, on gonfle la silhouette et on vend beaucoup plus cher.) Le résultat est là, le SUV en 10 ans a pris  environ 30% de part du marché et principalement, sur les berlines. Gain total.

Les quelques défauts que l’on peut trouver à cette voiture si parfaite :

-Son prix  – qd on aime, on ne compte pas c’est vrai.

– Son poids  et son aérodynamisme qui en font des véhicules gourmands : Après une baisse constante, depuis 2016, les Tx moyen de CO2 des voitures neuves ré-augmente à cause de l’abandon du Diesel et de la vente des SUV.  Petite parenthèse, un véhicule neuf a déjà consommé entre 2 et 3 tonnes de pétrole pour sa construction (avec le CO2 qui va avec).

– Sa largeur : la largeur des voitures à tendance à augmenter et le SUV met le turbo à cette augmentation : les places de parking ne vont pas dans la même direction…

– Le SUV est dangereux… pour les piétons : en cas de collisions, études américaine et canadiennes montrent que statistiquement,  la collision est 2 fois plus mortelle.

Après ces arguments techniques, quelques considérations sur le bonheur :

Les analyses entre bonheur et consommation foisonnent et nous dise que l’achat surtout important, va provoquer dans un premier temps un certain bonheur, un bonheur certain, disons-le : on va vous féliciter de posséder un si bel véhicule (vous renverrez l’ascenseur quand vous en aurez l’occasion et personnellement, je ne serais pas avare de compliments…). Le plaisir de la marche technologique, le plaisir de conduire,  et vous pourrez vous illusionner de faire qu’un avec le véhicule, pas dans un sens de conduite, mais le sentiment d’être, de mériter les superlatifs alors que c’est uniquement de la possession.

Malheureusement, l’illusion dure quelques mois et l’homme a une qualité fantastique : il s’habitue. Une fois l’habitude prise, le niveau de plaisir de conduire comme le bonheur relatif à cette possession reviendra au mieux, au niveau de celui de votre dernier véhicule (à moins que celui-ci soit une brouette). Vous aurez alors 2 solutions pour retrouver le bonheur perdu, l’éclat social : Rejouer (un SUV un peu plus puissant et vraiment 4 roues motrices, non ?), ou devenir philosophe.

Et si vous bruliez une étape dès maintenant ? Et si vous vous faisiez un défi amusant de doubler le nombre de km de votre voiture ? Prenez une assurance 0 km et vous risquez d’apprécier l’économie et un sentiment fort d’indépendance intellectuelle.

((Beaucoup d’infos sur les SUV viennent de cette adresse:

https://blogs.alternatives-economiques.fr/chassignet/2019/01/17/le-monde-croule-sous-les-suv-pourquoi-c-est-un-probleme-et-pourquoi-ca-risque-de-durer))